Leur impressionnante campagne n'a été touchée que par un petit 3% au début de la pandémie

Les campagnes d'influence sur les réseaux sociaux ont été quelque peu touchées au tout début de l'épidémie de coronavirus.

Selon nouveau aperçus Dans les réseaux sociaux partagés par Forrester, les campagnes d'influence ont chuté de 3% au premier trimestre de l'année, lorsque l'épidémie s'est poursuivie à plein régime et que des verrouillages ont été initiés.

Cependant, les niveaux de campagne sont revenus à la normale en avril et mai.

Selon une petite enquête menée auprès de 15 spécialistes du marketing, la majorité (13) a déclaré qu'elle continuerait d'augmenter son investissement en marketing d'influence cette année, tandis que les deux autres s'attendent à ce qu'il reste stable.

Les dépenses en marketing d'influence ne devraient pas baisser.

Les résultats soulignent que les publicités d'influence sont très résistantes aux conséquences économiques de la pandémie par rapport aux autres formats de marketing et de publicité.

Dans l'ensemble, le marketing des réseaux sociaux devrait baisser de 10 à 20% en 2020, les principaux annonceurs réalisant une fraction de leur budget.

Cependant, des événements impressionnants devraient être rassemblés comme La moitié des adultes américains Il a dit qu'ils utilisaient les médias sociaux plus qu'auparavant pendant l'épidémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *